Charley STOFFEE

Passion Bourse et Trading sur Analyse Technique


Des maximes boursières populaires

Certains traders se sont amusés à commenter des dictons boursiers traditionnels dont la validité est douteuse mais qui font pourtant partie de la sagesse boursière populaire.

- Sur le long terme à la Bourse on est toujours gagnant.

Cette formule bien connue n'est peut-être pas fausse, mais elle devrait au moins être modifiée en précisant sur le très long terme ; certains compétiteurs doutent que les particuliers acheteurs de blue chips en 2000, au moment de la ruée vers la Bourse des investisseurs particuliers, c'est à dire habituellement en fin de cycle haussier et au plus haut, tels que France Telecom à 130 euros, Alcatel à 75 euros ou Vivendi Universal à 90 euros et ces prix ne sont pas des plus hauts historiques, s'ils ont conservé et n'ont pas craqué avant, ne retrouvent leurs billes avant longtemps ? Il est toujours facile après-coup de commenter un krach que peu avait vu venir tant l'engouement sur le fait d'acheter des actions était fort et la hausse quasi irrésistible au moins jusqu'en mars 2000.

- Tant qu'on n'a pas vendu, on n'a pas perdu.

En fait, laisser filer ses pertes et refuser de reconnaître son erreur est déjà le signe qu'on a perdu ; l'entêtement et l'espoir placent l'investisseur de moyen terme en situation de danger et de faiblesse face au rouleau compresseur qu'est le marché ; l'héroïsme n'est pas une vertu boursière car lorsque le bateau coule chacun tente de sauver les meubles ou de sauver ce qui peut encore l'être, de sauver sa peau ! Tradez toujours avec des brokers de confiance comme anyoption par exemple courtier Anyoption

- Les racines ne descendent pas jusqu'au centre de la Terre.

Le pendant de la maxime qui lui est associée : les arbres ne montent pas jusqu'au ciel ; revenons à la première qui avait fait réagir un des traders lors de notre rencontre ; cette sentence boursière signifie que la baisse a toujours une fin et qu' après la pluie vient le beau temps ; ce poncif boursier est aussi dangereux que les deux précédents car il fait rentrer l'investisseur en mode espoir, l'idée qu'une baisse finit toujours par se terminer ; c'est vrai lorsqu'on atteint 0.01 euro cours de faillite.

Flexibilité psychologique et réactivité

Les compétiteurs par leur absence d'a priori et de projection sur les marchés ne suranticipent pas mais attendent l'apparition du signal précurseur avant de prendre position ; il font preuve habituellement de maîtrise de soi et de patience en attente de l'opportunité ; ils savent rester cash et hors du marché en période d'incertitude ou de retournement afin de protéger leur capital ; si leur hypothèse est invalidée ils n'insistent pas et ils prennent leurs pertes.

Cette totale flexibilité d'esprit qui ressemble à une sorte de schizophrénie du trader (envisager en permanence sur une valeur l'alternative de la hausse ou de la baisse une opinion et son contraire) est une finalement une force : elle leur permet de rester réaliste, objectif et réactif.

Capacité à changer d'avis instantanément et à retourner son opinion sur la valeur dans l'instant, sortir de position voire inverser la position. La phrase préférée des traders CT est : « en fait, je ne sais pas ? »

Incertitude maximum, corde raide constante, situation limite et border line, tel est le quotidien des traders et du trading. Essayez de faire partie du Club d'Option Binaire, cela a aidé beaucoup de débutant traideur.

Les meilleurs compétiteurs rencontrés sont ceux qui, au milieu du chaos apparent du marché avec ses évolutions erratiques, contradictoires des cours de valeurs et indices, sont capables de donner un sens aux mouvements de court terme overnight ou intraday et de repérer le ou les titres qui vont surperformer le reste de la cote.